Vérifiez-le sitemap généré par Yoast

fichier sitemap.xml

Lors d’un audit SEO, il est important de vérifier le fichier sitemap publié, afin de s’assurer qu’il ne contienne pas de publications inutiles et préjudiciables au référencement d’un site. En effet, avec les évolutions du site ou de mauvais paramétrages de WordPress ou de Yoast, certaines pages, qui n’apparaissent plus dans la structure de navigation, ni dans les liens mais sont toujours publiées, peuvent être fournies dans la liste des url à indexer. Les moteurs de recherche vont donc perdre du temps à indexer ces pages obsolètes, au lieu des pages à jour, voire proposer ces vieilles pages aux internautes.

Mauvaise configuration de WordPress avec un site de démonstration de template

Lors d’un audit récent d’un site vitrine simple, comportant une dizaine de pages, quelle n’a pas été ma surprise de voir que le fichier sitemap comportait 80 pages ! Il s’agissait d’un site WordPress utilisant l’extension Yoast, une configuration tout à fait courante.

D’où provenaient ces 70 pages superflues ? Tout simplement du thème utilisé, et plus précisément du site exemple fourni avec le thème. C’est une pratique relativement courante des fournisseurs de thème de proposer un site exemple en même temps que le thème, afin de montrer tout ou partie des fonctionnalités et de la manière de les mettre en œuvre.

Le problème est qu’ici, le développeur du site n’avait pas jugé utile de supprimer ces pages. Certes, elles n’étaient visibles dans les menus de navigations, ni dans les liens : un internaute ne pouvait pas les voir en parcourant le site, mais elles étaient quand même publiées. Et avec des noms de page courant, elles pouvaient être trouvées par hasard par un humain, ou explorées par un bot à la recherche de faille …

Améliorer le référencement en limitant le nombre de pages à explorer

Publier des pages inutiles a plusieurs inconvénients. Tout d’abord, le site contient des informations obsolètes ou fausses sur lesquelles un internaute peut tomber, ce qui risque de disqualifier les informations diffusées.

En second, il va conduire les robots d’indexation des moteurs de recherche à parcourir des pages inutiles. Or ces robots n’allouent qu’une durée limitée de temps pour effectuer une exploration de site. Cela peut conduire à ne faire explorer que rarement les pages mises à jour sur le site.

Enfin, cela donne de fausses informations aux moteurs de recherche, en noyant les informations utiles dans un ensemble d’informations dont le moteur de recherche ne sait pas quoi tirer. À titre d’exemple, sur le site audité, le simple fait de supprimer les pages inutiles, sans autres actions sur le site, a fait passer le classement de la 70e position à la 26e position sur les mots clés souhaités ….

J’ai écrit cet article en réaction à un audit, pour faire un rappel rapide de bonnes pratiques. Je n’y ai pas détaillé l’utilisation d’un fichier sitemap, ni beaucoup d’autres éléments liés au référencement, à WordPress ou Yoast. N’hésitez pas à réagir ou à me contacter pour des précisions ou des demandes complémenataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *