Surcharger l’opérateur new pour empêcher l’allocation dynamique d’un objet en C++

Parfois, il est nécessaire de restreindre des objets pour qu’ils ne puissent être utilisés qu’au travers de variables locales. Un cas typique est une classe qui utilise des ressources, allouées logiquement dans son constructeur, et libérées dans son destructeur.

Voici un exemple que j’utilise parfois dans les formations au C++.

Tout va bien si le programme détruit les objets lorsqu’ils n’en a plus besoin.
C’est le cas si on emploie ces objets à l’aide de variables locales : lorsque le programme quitte la portée dans laquelle la variable existe (nous présumons bien sûr que la variable n’est pas statique), l’objet est détruit, et le passage dans le destructeur libère les ressources allouées dans le constructeur.

Le risque est qu’un développeur crée un objet en utilisant une allocation dynamique, car il pourrait ensuite oublier de détruire cet objet, bloquant ainsi les ressources.

Une solution pour supprimer ce risque consiste tout simplement à surcharger l’opérateur new de notre classe, de façon à empêcher l’allocation dynamique d’objets de cette classe. Voici un petit exemple qui montre le principe :

class maClasse {
public:
      string chaine;
      maClasse() {
// allocation des ressources
     chaine = "Les ressources sont allouees";
};
~maClasse() {
// libération des ressources
      cout << "Les ressources sont liberees" << endl;
}
void *operator new (size_t taille) {
throw 0;
return new int; // peut renvoyer n'importe quoi : on ne passera jamais ici
}
};
int main(int argc, char* argv[]) {
{ 
// bloc pour montrer la réservation et la libération des ressources
       maClasse C1;
      cout << C1.chaine << endl;
}
try {
      maClasse * pC = new maClasse;
      cout << pC->chaine << endl;
}
catch (int e) {
      cout << "Exception : " << e << endl;
}
int attente;
cin >> attente;
return 0;
}

La sortie nous montre que nous avons bien utilisé la variable locale, en allouant, puis en libérant les ressources, mais que l’utilisation d’une allocation dynamique échoue :

$ ./essai
Les ressources sont allouees
Les ressources sont liberees
Exception : 0

 

Comment utiliser Installshield pour effacer des fichiers lors d’une installation ?

Une question récurrente qui m’est posée lors d’interventions sur Installshield concerne la suppression de fichiers présents sur la machine cible au moment de l’installation.

Il est normal qu’elle soit posée, car la réponse n’apparaît pas de façon évidente dans l’interface du logiciel.

Si vous souhaitez supprimer des fichiers qui sont présents lors de l’installation, il faut renseigner la table RemoveFile, en vérifiant l’action RemoveFiles est bien présente dans la séquence d’installation.

Cette table contient contient une propriété DirProperty qui indique le chemin complet du répertoire du fichier à supprimer. InstallMode permet de spécifier si le fichier est effacé lors de l’installation, de la désinstallation ou dans les deux cas.

EffacerFichierInstallshield1.png

Le composant indiqué doit bien sur être associé à une fonctionnalité installée pour que l’opération soit exécutée.

Attention, l »interface graphique d’Installshield ne montre pas la liaison entre le composant et la table RemoveFile. Notamment, si on demande à n’afficher que les nœuds non vide, le composant peut apparaitre comme vide alors que la table RemoveFile fait référence au composant.

EffacerFichierInstallshield2.png

Vous pouvez constater que le composant EffaceFichier semble vide alors qu’il est utilisé pour supprimer des fichiers au travers de la table RemoveFile :

EffacerFichierInstallshield3.png

 

.

Comment utiliser Installshield pour forcer l’installation de fichiers par Windows Installer ?

Lors des prestations ou de formations sur Windows Installer ou Installshield, j’ai parfois la question de forcer l’installation de fichiers sans tenir compte des caractéristiques de taille ou de version de ceux qui seraient éventuellement déjà présents.

C’est une possibilité que vous pouvez indiquer dans la fenêtre de propriété d’un fichier, en cochant l’option Always Overwrite.

EcrasementFichierInstallshield.png

Que fait Installshield lorsque cette option est cochée ? Il inscrit tout simplement la valeur 65535 dans la colonne Version de la table File. De cette façon, les mécanismes normaux de Windows Installer forcent l’installation du fichier, quelle que soit la version du fichier éventuellement installée sur le système.

La difficulté de cette méthode est qu’il faut passer en revue tous les fichiers de tous les composants et cela peut devenir une tâche rédhibitoire s’ils sont nombreux.

Pour éviter cela, à partir de Windows Installer 4, il est possible d’utiliser la propriété REINSTALLMODE ou l’option /f de la ligne de commande de msiexec.

Cette option est normalement utilisée en combinaison avec la propriété REINSTALL, mais Windows Installer la prend aussi en compte lors d’une installation. En spécifiant la valeur a, tous les fichiers sont copiés, indépendamment des versions. Vous pouvez tout simplement l’indiquer sur la ligne de commande ou l’incorporer à votre installation en utilisant le Property Manager ou encore en modifiant la table Property avec le Direct Editor.

Attention, il peut y avoir des effets de bords. Par exemple, si votre installation contient des modifications du registre, celles ci ne sont pas effectuées si REINSTALLMODE ne contient que la valeur a. Il faut ajouter les valeurs u ou m pour que le registre soit modifié !