Comment lire son spam avec laposte.net ?

A titre personnel, j’utilise le service laposte.net pour disposer d’une adresse email « à vie », indépendante de tout abonnement, fournisseur d’accès ou société américaine.

Mais je l’utilise à l’ancienne, avec un client local,Thunderbird, qui me permet d’avoir accès à mes mails reçus même si la connexion internet est coupée.

Une des dernières nouveautés de ce service, comme beaucoup d’autres, est de déplacer les mails qu’il considère comme du spam dans un dossier « courrier indésirable ». C’est très louable de sa part, mais cela empêche d’utiliser correctement ses propres règles de filtrage dans Thunderbird. Surtout quand sa définition personnelle du spam n’est pas celle du service.

Paramètre du filtre pour conserver le spam dans la boite de réception sur la poste.net
Paramètre du filtre pour conserver le spam dans la boite de réception sur la poste.net

Jusqu’à présent, il était possible de conserver ces mails dans sa boite de réception, et donc de les récupérer avec Thunderbird.

Mais la dernière version, mise en ligne ces jours ci, n’offre plus directement cette fonctionnalité dans les paramètres.

Heureusement, elle offre l’accès à la création de filtres, et il est tout à fait possible d’en créer un pour conserver le spam dans la boite de réception.
L’image ci contre indique comment faire :

 

Partage d’une connexion wifi sous Windows 7

Il est aujourd’hui courant d’avoir accès à une connexion wifi dans une chambre d’hôtel, ce qui permet d’accéder à Internet avec un confort tout à fait agréable.

Mais le nombre d’appareils dont on dispose et que l’on souhaite connecter augmente et on tombe parfois sur une difficulté majeure : on ne peut accéder à la connexion wifi de la chambre qu’avec un seul appareil à la fois. Et suivant les cas, il n’est pas possible de se déconnecter : c’est le premier équipement qui est lié à la connexion wifi et c’est « définitif ».

Pour résoudre cette difficulté, il faudrait pouvoir partager sa connexion Internet en créant son propre hotspot … Que nous dit Google là dessus ?

Quelques minutes de recherche permettent de trouver des solutions payantes ou gratuites, avec l’approche classique : un logiciel à télécharger, à installer et si tout se passe bien, avec de la chance, on a une solution. Mais si cela ne marche pas bien, on patauge, on désinstalle, on réinstalle, on change de logiciel, on pose des questions désespérées dans les forums …

Vous vous en doutez si vous lisez ce blog : il y a une autre solution que de foncer dans le brouillard.

Pour cela, il faut disposer de Windows 7 (ou Windows Server 2008 R2), dans lequel Microsoft a fourni une nouvelle fonctionnalité : une carte wifi virtuelle. Vous pouvez voir que cette carte est présente dans la liste des cartes réseau. L’image suivante montre la présence d’une carte « Microsoft Virtual Wifi Miniport Adapter »

Carte wifi virtuelle

Que faire avec une telle carte ? Nous allons activer un réseau virtuel avec la commande netsh, à l’aide des commandes :

netsh wlan set hostednetwork mode=allow monwifi key=12345678
netsh wlan start hostednetwork

Que font elles ? La première permet de paramétrer le réseau hébergé de Windows, nommé très logiquement hostednetwork, en définissant un nom que vous pouvez choisir comme vous voulez (monwifi pour ma part) et en spécifiant la clé de connexion (12345678 dans cet exemple).
La seconde ligne lance effectivement le réseau wifi, qui apparaît alors dans la liste des réseaux disponibles.

La dernière opération à effectuer est d’activer le partage de connexion Internet de la connexion Wifi, en indiquant que le réseau qui peut accéder à Internet est le réseau hébergé que l’on vient d’activer :

Partage_Wifi.png

Et le tour est joué : vous pouvez utiliser tous les équipements que vous voulez et accéder à Internet avec votre connexion wifi !